Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bis repetita : Mais qui arrêtera et punira les terroristes incendiaires de l’Atlas mitidjien ? …

par Atlas Blida 23 Octobre 2013, 18:30 Environnement Revue de presse...

Lien original : https://lh5.googleusercontent.com/-i3lrb91b3Yc/UmgUNmJUmJI/AAAAAAAAD5w/ivSCUU3qD40/w899-h674-no/SAM_2579.JPG

Lien original : https://lh5.googleusercontent.com/-i3lrb91b3Yc/UmgUNmJUmJI/AAAAAAAAD5w/ivSCUU3qD40/w899-h674-no/SAM_2579.JPG

Le mois dernier (septembre 2013) nous publions un article et des photos pour dénoncer les incendies dont nous avons été les témoins (voir le lien au bas de l’article [1]).

Cette semaine a été éprouvante pour les habitants de la région de lAtlas mitidjien (w. de Blida/Médéa) car celui qui fait mal à ce massif montagneux (la terre de nos ancêtres),  à ses animaux, à ses insectes, à sa nature, à ses habitants, … nous fait mal aussi.

Voilà que cela recommence mais cette fois-ci la situation est plus grave puisque les incendies que nous venons de vivre ont touchés :

 

1. Les premiers contreforts de l’Atlas mitidjien d’Est en Ouest,

2. Les sommets et

3. L’intérieur (le long de la N64)

 

Pourquoi la “minutieuse” A.P.S. (Algérie Presse Service) qui nous informe facilement sur les incendies qui touchent actuellement les premiers contreforts de l’Atlas mitidjien (de Meftah jusqu’à Chiffa, w. de Blida) mais ne communique-t-elle pas sur les pyromanes ?

Est-ce que les natifs de la région vont s’amuser chaque année à brûler les flancs de l’Atlas, à détruire les arbres fruitiers, les ruchers, … alors que tout le monde se connaît sur place ?

Pourquoi ces incendies à un moment de forte chaleur et quand le vent souffle ? Pourquoi la plupart des départs de feu apparaissent en même temps ? Pourquoi nos pères et mères qui vivaient dans l’Atlas n’ont jamais connus les incendies que nous connaissons nous ?

La réalité est que tout cela est prémédité et celui qui connaît les premiers sommets de l’Atlas mitidjien comprendra pourquoi ces incendies s’étalent d’Est en Ouest… Arrêtez d’accuser le vent et la hausse des températures [2] et si nous avons faux, alors éclairez nos lanternes…

Donc, “Algérie Presse Service”, merci d’aller jusqu’au bout de l’information, venez sur le terrain et interrogez les locaux, les forestiers et vous verrez les détails édifiants qu’ils vous livreront !

 

Un extrait de l’article paru le mercredi 23 octobre 2013 :

“[…] Les incendies de forêts enregistrés ces deux derniers jours à Blida continuent de dévaster le couvert végétal de la région, dont les pertes ont été estimés à plus de 36 ha, pour la seule journée de mardi, selon un bilan communiqué mercredi par la direction de la Protection civile.

Ces dégâts ont été enregistrés dans les communes de Meftah, Bouinane, Larbâa, Chiffa, Bouguera et Bouarfa , a indiqué le responsable de la Protection civile, le colonel Ghoualem Abdelkader, signalant la perte d’une surface de 36,5 ha de couvert végétal, constitué essentiellement de pins, de chênes lièges, de pins d’Alep , d’eucalyptus , d’oliviers et d’autres arbres fruitiers.

[…]

L’incendie le plus "ardu" a été enregistré dans la localité de Sid Foudil, dans la commune de Bouarfa , eu égard à sa proximité du Parc national de Chréa, et la difficulté d’accès à cette zone, rendue encore plus difficile à cause des vents violents, a encore indiqué le même responsable, précisant que cet incendie a ravagé, à lui seul, 12 ha de chêne liège et de pin d’Alep, en l’espace de cinq heures.

[…]

La wilaya de Blida a enregistré, durant ces deux derniers jours, la perte de plus de 60 ha de couvert végétal, rappelle-t-on.” [3]

 

Un documentaire sur les incendies de 2012 (dommage que le sujet des incendiaires reste flou). A partir de la 24 ième minute il est question de l’Atlas mitidjien :

الشروق تحقق : حرائق الغابات في الجزائر 2012

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page