Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …

par Atlas Blida 28 Août 2014, 11:38 Revue de presse... Environnement

Dernière mise à jour : 17.09.2014 (voir bas de page)

 

Ces derniers jours les feux font des ravages dans l’Atlas blidéen y compris au sein même du Parc National de Chréa (P.N.C.) qui est un des derniers réservoirs “pourvoyeurs” de vie pour le massif de l’Atlas blidéen (voir quelques photos en bas de page).

 

C’est devenu une habitude annuelle dans la vie des habitants de la région depuis l’indépendance de l’Algérie. Ce que la faune et la flore de l’Atlas blidéen subit depuis 1962 est effroyable et inconcevable.

 

Nous avons dans la région de l’Atlas blidéen plus ou moins cinq grands barrages (Koudyet Aserdoun, Bou Roumi, H’amiz, Qeddara, El Omaria) : Pourquoi ne pas utiliser des canadairs afin de circonscrire rapidement les feux ? Vous comprendrez que le problème n’est pas l’argent mais il est a cherché ailleurs.

 

Comment peut-on, après cela, encourager les gens à revenir sur leurs terres ancestrales ? Comment motiver les gens à participer à des campagnes de reboisement ? Comment promouvoir le tourisme vert qui pourrait générér des milliers demplois ?

 

Il ne fait aucun doute que les choses resteront en l’état du moment que les locaux, les montagnards, les propriétaires terriens, les défenseurs de la faune et de la flore ne s’organisent pas en usant de tous les moyens légaux pour défendre cet héritage d’une manière globale : Inutile de défendre le P.N.C. en laissant agir les incendiaires à ses frontières quoique cette année comme d’ailleurs les années précédentes ils ne se gênent plus sattaquer à lui.

 

Comme à l’accoutumé, des dizaines de départs de feu s’allument comme par magie EN MÊME TEMPS dans tout l’Atlas blidéen d’Est en Ouest, du Nord au Sud, tout est happé par les flammes : les flancs, les sommets, les ravins, … rattachés aux territoires des glorieuses confédérations amazighes de l’Atlas blidéen qui, à partir de ces mêmes montagnes incendiées intentionnellement par “?”, ont participé il y a quelques décades de cela à la libération de notre pays. Drôles de remerciements ! Drôles de respect à l’égard des milliers d’hommes et de femmes qui s’y trouvent enterrés !

 

Cette année la presse ne parle pas du tout des incendies qui ravagent l’Atlas blidéen mais vaut mieux ce silence radio que des articles qui n’exposent pas la réalité des choses.

 

Il est venu le temps de dénoncer ces incendiaires et de balayer ce que la presse ne cessait de nous matraquer l’année passée : « La cause des incendies reste surtout NATURELLE » Rire ! Non c’est une blague ? Pour cette année, selon le commandement de la protection civile de Chriaath : “La vague de chaleur et vraisemblablement l’ÉLÉMENT HUMAIN sont la cause du sinistre, […]” [1]. C’est bien, on dirait qu’on s’améliore …

 

Quelques extraits d’un article paru le 28.08.2014 dans “Le jeune indépendant” et qui relate un dixième de ce qui s’est passé dans l’Atlas blidéen ces derniers jours : “[…] des dizaines d’hectares de végétations du parc national de Chréa dont le fameux cèdre ont été ravagés par le feu mercredi, menaçant de disparition une faune rare dans cet espace classé patrimoine national par l’UNESCO. « L’incendie s’est propagé vers la fin de matinée et a touché plusieurs hectares de végétations », a fait savoir la protection civile de Chréa […]”. Cf., http://www.jeune-independant.net/article803.html

 

L’an passé nous écrivions :

“Certes, nous ne nions pas que le feu puisse être d’origine accidentelle, naturelle ou à cause de certains insensés qui n’ont pas trouvés d’autres endroits pour leur barbecue si ce n’est au milieu d’arbres centenaires… Nous ne nions pas aussi la mafia du charbon mais cela reste vraiment exceptionnel pour la simple et bonne raison que les incendies que nous subissons touchent SURTOUT des zones inaccessibles comme les flancs escarpés, les sommets, les ravins, … Quel est l’intérêt pour les charbonniers ? Nous avons passé l’âge des contes s’il vous plaît !
Presque chaque natif de la région possède une parcelle de terre dans l’Atlas. Sur ces terres nous trouvons du bétail, de la volaille, des ruchers, des potagers, des oliviers et autres arbres fruitiers, … Qui va s’amuser, chaque année, à incendier la nature et mettre en péril son propre gagne-pain, celui de son père, son frère, son oncle, son cousin, son voisin ? Tout le monde se connaît trop bien sur place.”

http://atlas.blida.over-blog.com/2013/11/bravo-%C3%A0-l%E2%80%99association-%E2%80%9Cles-amis-de-chr%C3%A9a%E2%80%9D-%E2%80%A6.html

“Pourquoi ces incendies à un moment de forte chaleur et quand le vent souffle ? Pourquoi la plupart des départs de feu apparaissent en même temps ? Pourquoi nos pères et mères qui vivaient dans l’Atlas n’ont jamais connus les incendies que nous connaissons nous ?”

http://atlas.blida.over-blog.com/2013/10/bis-repetita-mais-qui-arr%C3%AAtera-et-punira-les-terroristes-incendiaires-de-l-atlas-mitidjien-%E2%80%A6.html

“Comme si la chaleur naturelle ne suffisait pas, les départs de feu ont généralement lieu les jours de fortes chaleurs ou quand le siroco souffle afin que le feu gagne plus de terrain. Rien n’est fait au hasard chez ces incendiaires. Leur but est de rendre nos montagnes désertes, ils ne connaissent pas la valeur d’un arbre, ils ne s’imaginent même pas le temps qu’il lui a fallu pour s’épanouir, ils se moquent des animaux, des insectes, … Ils ne réfléchissent même pas aux conséquences à long terme sur l’environnement comme les glissements de terrain, la disparition des sources d’eau, l’accentuation de la chaleur, les bourrasques de vent de plus en plus violente, la fonte des neiges plus rapide, … A l’époque, l’Atlas mitidjien était encore couvert d’importantes forêts qui accueillaient une faune et une flore des plus variés.

Aucune créature n’est épargnée, aucun bien n’est préservé alors que l’Etat algérien débourse des milliards dans la “distribution” de plants d’oliviers, de ruchers, de bétail, ... Son incitation pour un renouveau rural est mal-en-point ! Des contradictions à tout-va.

Les pyromanes brûlent le pays des gens avec une facilité terrifiante alors qu’ils préservent leurs biens. Même les colons, autrefois, plantaient des arbres alors que les Algériens se battaient pour leur indépendance. Les anciens montagnards de l’Atlas mitidjien vous diront tous qu’ils n’entendaient jamais parler de ces incendies malgré les bombardements des Français.”

http://atlas.blida.over-blog.com/les-pyromanes-sont-de-retour-dans-l-atlas-mitidjien-%E2%80%A6

Source : “Les Amis de Chréa”.Source : “Les Amis de Chréa”.Source : “Les Amis de Chréa”.
Source : “Les Amis de Chréa”.Source : “Les Amis de Chréa”.Source : “Les Amis de Chréa”.

Source : “Les Amis de Chréa”.

Ci-dessous, le Pays des Aït Mouzaïa, région de Tamesguida (Atlas blidéen occidental) en feu.

Source : “Chicharito Tarek” dans le groupe facebook : “Atlas Blidéen الاطلس البليدي‎” et “Blida.Wrida” pour la dernière.Source : “Chicharito Tarek” dans le groupe facebook : “Atlas Blidéen الاطلس البليدي‎” et “Blida.Wrida” pour la dernière.Source : “Chicharito Tarek” dans le groupe facebook : “Atlas Blidéen الاطلس البليدي‎” et “Blida.Wrida” pour la dernière.

Source : “Chicharito Tarek” dans le groupe facebook : “Atlas Blidéen الاطلس البليدي‎” et “Blida.Wrida” pour la dernière.

Ci-dessous, le Pays des Aït Mouzaïa, région de Chiffeth (Atlas blidéen occidental) en feu.

 

Source : “أصدقاء البيئة الشفة البليدة”.Source : “أصدقاء البيئة الشفة البليدة”.Source : “أصدقاء البيئة الشفة البليدة”.

Source : “أصدقاء البيئة الشفة البليدة”.

Ci-dessous, une partie du Pays des Aït Moussa dégradé par les flammes (Hauteurs de Bougara, w. de Blida, Algérie, 2012 et 2013) et qqs photos du Pays des Aït Missera. Il n’y a pratiquement plus d’arbres, le couvert végétal n’est plus luxuriant (faites défiler les images) :

 

 

Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …

Comment retenir ses larmes face à cette horreur (voir image ci-dessous) ? Cette montagne qui n’a jamais été incendiée vient de l’être à 80 % il y a quelques jours à peine à Aït Daoud (clan des Aït Mhammed, fraction des Aït Moussa). C’était une forêt très dense. On remarque bien que les flammes sont venues du haut en direction du bas. La terre est désormais sans son couvert végétal, encore un territoire en moins pour la faune. Il est temps que les montagnards des Aït Moussa (Atlas de Bougara/Larbaa, w. de Blida) s’organisent en association. Ça a assez duré comme ça.
Source photo :

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=839821792719151&set=pcb.839822856052378&type=1&theater

Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …Les pyromanes récidivent dans l’Atlas blidéen …
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Oualiid Messedaa 03/02/2015 09:08

Je les ai vus, de mes propres yeux, à la sortie du village d'El Qrabib en descendant vers le barrage Hamiz à pied. Ils étaient 5 ou 6, vêtus tous de l'uniforme de l'ANP. Des soldats, jeunes, allumaient le feu sous un buisson. D'abord j'ai cru que c'était pour pour se réchauffer, mais il faisait au moins 20°c ce jour là et il y avait beaucoup de vent. Après être passé de l'autre côté de la montagne, j'étais surpris de voir le flanc du majestueux Bouzegza ravagé par le feu, ça m'a fait mal au cœur.. Elle n'est pas la leur, ils n'appartiennent pas à la montagne c'est pour cela qu'ils ne la respectent pas. En tous cas, hasbiya Allah wa ni3ma el wakil, anaya manesma7lhoumsh, ni denya ni akhira.

Atlas Blida 03/02/2015 18:22

C'est triste.

Haut de page