Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tamazight en voie de généralisation en Algérie ?

par Atlas Blida 21 Septembre 2014, 09:21 Revue de presse... ⵜⴰⵎⴰⵣⵉⵖⵜ ⴰⴱⵍⵉⴷⵉ | Tamazight de l’Atlas blidéen...

Revue de presse (extraits choisis) du 21.09.2014, 22.09.2014, généralisation de l’enseignement de tamazight à toute l’Algérie, choix de la graphie, élaboration des manuels scolaires, … :

 

“[…] Bonne nouvelle pour les Amazighs. Après presque 20 siècles de clandestinité, leur langue sera enfin enseignée dans toutes les écoles algériennes. Ce n’est ni une illusion ni une simple blague. La ministre de l’Education nationale Nouria Benghebrit l’a officiellement annoncé. «Le ministère de l’Education est prêt à travailler avec toutes les instances de la République concernées pour élargir et généraliser l’enseignement de tamazight», a-t-elle proprement déclaré hier à partir d’El Khroub (Constantine). […] Mme Benghebrit a annoncé que son département était disposé à travailler de concert avec le HCA pour «améliorer, répartir et généraliser l’enseignement de la langue amazighe à travers les établissements scolaires». […] La ministre qui a prononcé une allocution à l’ouverture des travaux dédiés à Massinissa, a parlé également de l’importance de l’apprentissage de tamazight qui a sa place dans l’éducation nationale et dans la société, du fait de sa convergence avec l’identité du citoyen algérien. […]”

Source : http://www.lexpressiondz.com/actualite/202444-tamazight-sera-generalise.html

 

“[…] «Le ministère de l’Education est prêt à travailler avec toutes les instances de la République concernées pour élargir et généraliser l’enseignement de Tamazight », a indiqué la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, hier, à El Khroub (Constantine). […]”

Source : http://www.depechedekabylie.com/evenement/143109-le-ministere-pret-a-generaliser-lenseignement-de-tamazight.html

 

“La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, a fait savoir samedi à El Khroub que son département était disposé à œuvrer avec toutes les instances de la République pour favoriser la généralisation de l’enseignement de Tamazight. […] Mme Benghebrit a indiqué que son département était disposé à travailler de concert avec le HCA pour « améliorer, répartir et généraliser l’enseignement de la langue amazighe à travers les établissements scolaires ». […]”

Source : http://www.jeune-independant.net/Benghebrit-favorable-a-la.html

 

“La ministre de l’Education Nouria Benghebrit a fait part, hier, de la disponibilité sans faille de son département à accéder à toutes les demandes de la société s’agissant de l’enseignement de tamazight. Mieux encore, la commission mixte haut-commissariat à l’amazighité-ministère de l’Education nationale sera relancée afin de plancher sur les voies et moyens de développer cet enseignement. […]”

Source : http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2014/09/21/article.php?sid=168834&cid=2

 

“La ministre de l’Éducation, Nouria Benghebrit, s’est déclarée, hier à Constantine, engagée pour collaborer avec différentes parties et travailler dans le sens d’élargir l’enseignement de tamazight, à travers le territoire national. […]Il faut dire qu’en plus de sa limitation dans quelques régions, les failles de l’enseignement de cette langue résident aussi dans l’élaboration des programmes et les moyens pédagogiques mis à la disposition des écoliers. Les résultats, progressivement en décadence, enregistrés parmi les élèves et le manque d’enseignants dans cette filière, introduite dernièrement dans les universités algériennes, sont d’autres problèmes auxquels font face nos écoles. Il est amèrement constaté que les cours de cette langue, acquise après des sacrifices, enregistrent un désintérêt de la part des écoliers pour des raisons que le département de Benghebrit est censé savoir. À l’université, les étudiants ne se ruent pas sur cette filière qui, selon eux, mis à part les possibilités d’enseignement, n’offre pas beaucoup d’horizons dans le marché du travail. C’est dire que le ministère de l’Éducation est invité à se pencher, sérieusement, sur cette problématique qui confirme que l’enseignement de tamazight ne consiste pas seulement en sa généralisation, mais aussi en la qualité de ses programmes, ainsi que les moyens pédagogiques mis en place, en plus de la valeur des diplômes délivrés. […]”

Source : http://lecourrier-dalgerie.com/enseignement-de-tamazight-nouria-benghebrit-apporte-sa-caution/

 

“La ministère de l’Education est prêt à travailler avec toutes les instances de la République concernées pour élargir et généraliser l’enseignement de tamazight, a indiqué la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, samedi à El Khroub (Constantine). […] Soulignant que la langue Amazighe est enseignée en Algérie depuis 1995, la ministre a ajouté que le groupe mixte "se prononcera aussi sur la graphie à adopter dans les manuels scolaires amazighs, entre l’alphabet tifinagh, les lettres latines ou les lettres arabes". Au-delà de la graphie qui devrait normalement être tranchée par des scientifiques, il restera aussi la question de la formation d’enseignants de tamazight qui n’est pas aussi réglé pour le moment.”

Source : http://www.lematindz.net/news/15223-lenseignement-de-tamazight-en-voie-de-generalisation-partout-en-algerie.html

 

“Après avoir assisté à l’ouverture du colloque international sur Massinissa organisé dans la ville d’El Khroub, la ministre de l’Education, Nouria Benghebrit, a annoncé, hier samedi, lors d’un point de presse tenu au siège de la wilaya de Constantine, que le groupe mixte entre le Haut-commissariat à l’amazighité (HCA) et le secteur de l’Education sera remis en place.

Cette mesure aura pour but de mener une bonne réflexion sur le meilleur développement et enseignement de la langue tamazight, selon la ministre.

[…] Concernant le manuel scolaire et la transcription de la langue tamazight, Benghebrit avance que ce sont des choses qui ne se font pas du jour au lendemain.

« Le groupe mixte va être remis en place, et c’est à lui de définir son agenda et surtout de se donner les moyens de faire avancer la réflexion. Ce n’est pas facile et ça va prendre du temps » a-t-elle insisté.

Elle indiquera que les ouvrages existants sont fait sur trois typographies et il va y avoir tout un travail pour parvenir à des solutions concrètes.”

Source : http://www.elwatan.com/actualite/enseignement-de-tamazight-installation-d-un-groupe-mixte-hca-secteur-de-l-education-21-09-2014-271951_109.php

 

“[…] Le ministère de l’Education est prêt à travailler avec toutes les instances de la République concernées pour élargir et généraliser l’enseignement de Tamazight, a indiqué la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, samedi à El Khroub (Constantine).

Intervenant à la cérémonie d’ouverture du colloque international ‘‘Massinissa, au cœur de la consécration du premier Etat Numide’’, organisé au centre culturel M’hamed-Yazid à l’initiative du Haut-commissariat à l’amazighité (HCA), Mme Benghebrit a annoncé que son département était disposé à travailler de concert avec le HCA pour ‘‘améliorer, répartir et généraliser l’enseignement de la langue amazighe à travers les établissements scolaires’’.

[…]

Un agenda définissant une approche pour la généralisation de l’enseignement de Tamazight sera élaboré

[…] Un agenda définissant une approche pour la généralisation de l’enseignement de la langue Amazighe sera élaboré par un groupe mixte composé de cadres du département de l’Education nationale et des membres du Haut-commissariat de l’amazighité (HCA), a indiqué samedi à Constantine la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit.

Elle a ajouté au cours d’une conférence de presse que le groupe mixte s’affaire, à travers les wilayas, "à l’ébauche des grandes lignes de cette approche, et aux moyens à mettre en œuvre pour la mise en pratique de cette stratégie".

Soulignant que la langue Amazighe est enseignée en Algérie depuis 1995, la ministre a ajouté que le groupe mixte "se prononcera aussi sur la graphie à adopter dans les manuels scolaires amazighs, entre l’alphabet tifinagh, les lettres latines ou les lettres arabes".”

Source : http://www.aps.dz/algerie/11441-le-minist%C3%A8re-de-l%E2%80%99education-nationale-pr%C3%AAt-%C3%A0-g%C3%A9n%C3%A9raliser-l%E2%80%99enseignement-de-tamazight

 

“Le ministère de l’Education est prêt à travailler avec toutes les instances de la République concernées pour élargir et généraliser l’enseignement de Tamazight, a indiqué la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, samedi à El Khroub (Constantine).

[…] Mme Benghebrit a annoncé que son département était disposé à travailler de concert avec le HCA pour ‘‘améliorer, répartir et généraliser l’enseignement de la langue amazighe à travers les établissements scolaires’’.

[…] Un agenda définissant une approche pour la généralisation de l’enseignement de Tamazight sera élaboré

Un agenda définissant une approche pour la généralisation de l’enseignement de la langue Amazighe sera élaboré par un groupe mixte composé de cadres du département de l’Education nationale et des membres du Haut-commissariat de l’amazighité (HCA), a indiqué samedi à Constantine la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit.

Elle a ajouté au cours d’une conférence de presse que le groupe mixte s’affaire, à travers les wilayas, "à l’ébauche des grandes lignes de cette approche, et aux moyens à mettre en œuvre pour la mise en pratique de cette stratégie".

Soulignant que la langue Amazighe est enseignée en Algérie depuis 1995, la ministre a ajouté que le groupe mixte "se prononcera aussi sur la graphie à adopter dans les manuels scolaires amazighs, entre l’alphabet tifinagh, les lettres latines ou les lettres arabes".”

Source : http://www.echoroukonline.com/ara/articles/216860.html

 

“[…] Est-ce enfin le début de la reconnaissance officielle de la langue et culture tamazight en Algérie ? C’est la question qui vient de prime abord à l’esprit lorsqu’on entend la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, qui n’en finit pas de casser des tabous, militer en faveur de la généralisation de l’enseignement du tamazight dans nos écoles. De passage samedi dernier à Constantine, où elle a assisté à un colloque organisé par le Haut-Commissariat à l’amazighité sur Massinissa, elle a effectivement plaidé en faveur de la généralisation de l’enseignement du tamazight.

Mme Benghebrit a annoncé que son département était disposé à travailler de concert avec le HCA pour « améliorer, répartir et généraliser l’enseignement de la langue amazighe à travers les établissements scolaires ». Les déclarations de Benghebrit remettent une nouvelle fois au-devant de la scène le débat sur l’enseignement de tamazight. Car, depuis l’introduction de cette langue à l’école en 1995, la question reste pendante et la situation n’a guère évolué. […]”

Source : http://www.algerie-focus.com/blog/2014/09/lalgerie-assume-t-elle-enfin-son-amazighite/

 

“«Mon département est prêt à travailler avec l’ensemble des instances pour généraliser l’enseignement de tamazight»

Dans une déclaration à la cérémonie d’ouverture du colloque international «Massinissa», la ministre de l’Education a indiqué que son département est prêt à travailler avec l’ensemble des instances dont le «HCA» pour généraliser l’enseignement de tamazight dans le pays.

[…] La ministre de l’Education qui participe au colloque sur la consécration du premier «Etat numide», organisé au centre culturel M’hamed-Yazid à l’initiative du Haut-commissariat à l’amazighité (HCA), a ajouté que les services de son ministère sont disposés à collaborer avec le «HCA» pour «améliorer, répartir et généraliser l’enseignement de la langue amazighe à travers les établissements scolaires».

[…] Elle a ajouté au cours d’une conférence de presse que le groupe mixte s’affaire, à travers les wilayas, «à l’ébauche des grandes lignes de cette approche, et aux moyens à mettre en œuvre pour la mise en pratique de cette stratégie». En soulignant que la langue amazighe est enseignée en Algérie depuis 1995, la ministre a ajouté que le groupe mixte «se prononcera aussi sur la graphie à adopter dans les manuels scolaires amazighs, entre l’alphabet tifinagh, les lettres latines ou les lettres arabes».”

Source : http://lnr-dz.com/index.php?page=details&id=36934

 

 

Tamazight en voie de généralisation en Algérie ?

commentaires

ⵙⵉⴼⴰⴽⵙ 27/12/2014 19:29

ⴰⵢⵓⵣ :)

Haut de page