Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bou Ghendja dans l’Atlas blidéen …

par Atlas Blida 22 Août 2015, 14:00 Environnement Histoire de l’Atlas blidéen-Mitidja Traditions de l’Atlas blidéen...

1er : “Tarenza”, la fiancée d’Anẓar, poupée de Tabelbala, Algérie. Photo Musée de l’Homme, Paris, http://encyclopedieberbere.revues.org/2554 | 2ième : http://www.ecoliers-berberes.info/taghenja%2023b.jpg
1er : “Tarenza”, la fiancée d’Anẓar, poupée de Tabelbala, Algérie. Photo Musée de l’Homme, Paris, http://encyclopedieberbere.revues.org/2554 | 2ième : http://www.ecoliers-berberes.info/taghenja%2023b.jpg1er : “Tarenza”, la fiancée d’Anẓar, poupée de Tabelbala, Algérie. Photo Musée de l’Homme, Paris, http://encyclopedieberbere.revues.org/2554 | 2ième : http://www.ecoliers-berberes.info/taghenja%2023b.jpg
1er : “Tarenza”, la fiancée d’Anẓar, poupée de Tabelbala, Algérie. Photo Musée de l’Homme, Paris, http://encyclopedieberbere.revues.org/2554 | 2ième : http://www.ecoliers-berberes.info/taghenja%2023b.jpg1er : “Tarenza”, la fiancée d’Anẓar, poupée de Tabelbala, Algérie. Photo Musée de l’Homme, Paris, http://encyclopedieberbere.revues.org/2554 | 2ième : http://www.ecoliers-berberes.info/taghenja%2023b.jpg

1er : “Tarenza”, la fiancée d’Anẓar, poupée de Tabelbala, Algérie. Photo Musée de l’Homme, Paris, http://encyclopedieberbere.revues.org/2554 | 2ième : http://www.ecoliers-berberes.info/taghenja%2023b.jpg

RITE DE LA PLUIE

[ṢḤ], [MR], [MS], [SL], [XC] bu ɣenǧa (bou ghendja)

طَقْسٌ حَوْلَ الْمَطَرِ : بُـ غْنْجَ ، بو غنجة

ⴱⵓ ⵖⴻⵏⴵⴰ

 

Dès que “newweṯ”, “anẓar” ou “anza” – terme attesté en tacelḥit de l’Atlas blidéen dans “ṯisliṯ bʷanza” (arc-en-ciel) ainsi que dans l’hydronyme atlassien : “Tala Wenzaṛ” des Ayṯ Ferruxa – tardait à tomber et que la sécherrese se faisait sentir, les jeunes des villages atlassiens se rendaient de maison en maison portant avec eux, une poupée rustique de bois qu’ils habillaient.

Tout au long de leur procession, ils répétaient tous en cœur des supplications au Créateur pour qu’Il fasse tomber la pluie et qu’Il soit indulgent à l’égard de l’ensemble de Ses créatures assoiffées – les paroles en tacelḥit ou en algérien, pouvaient varier d’un village à un autre –.

Ils s’arrêtaient devant chaque habitation et demandaient à ses occupants “uḏi” (beurre), “ṯamemṯ” (miel) et “aren” (semoule de blé). Après leur tournée, ils apportaient le fruit de leur récolte à “ṯamɣarṯ” (femme âgée) du village qui préparait “taṣabunt” que tous les enfants dégustaient.

Le plat “taṣabunt”, “laḥṣida” ou “laɛṣida” est aussi préparé en hiver. Cest une sorte de bouillie ou purée onctueuse réalisée avec les éléments sus-cités bien quau préalable on mélange la semoule à “aman” (eau) ou à “iɣi” (lait). Le miel, le beurre ou lhuile dolive sont ajoutés, au choix, en guise de garniture, au centre du plat.

On appelle l’ensemble de ce rite atlassien : “bu ɣenǧa” (bou ghendja) en rapport avec la “louche ou cuillère” au niveau des mains de la poupée que nous nommons justement “aɣenja”, “aghenja” (sing.) | “iɣenjayin”, “ighenjayine” (pl.) qui signifie justement : “grande louche ou cuillère”. Le diminutif étant : “ṯaɣenjayṯ”, “thaghenjayth”  | “ṯiɣenjayin”, “thighenjayine” , “petite louche ou cuillère”.

Avec le même objectif, des rassemblements et des festins plus importants étaient organisés durant lesquels, les adultes, notamment les hommes, rivalisaient au travers du jeu dit “ṯaḵurṯ”., cf., E.S., “Tachelhit de l’Atlas blidéen”http://atlas.blida.over-blog.com/lexique.tachelhit.tamazight.atlas.blideen

 

A ce jour, le mot “bu ɣenǧa” est attesté dans les confédérations atlassiennes suivantes : Aït Saleh, Aït Misra, Aït Moussa, Aït Slimane, Aït Khechna, …

 

Au sujet du jeu “ṯaḵurṯ” dans l’Atlas blidéen, j’ai détaillé ceci dans l’article suivant : http://atlas.blida.over-blog.com/Le-jeu-dit-%E2%80%9Cthakourth%E2%80%9D-dans-l-Atlas-mitidjien-%E2%80%A6

 

Voici l’audio d’une atlassienne originaire des Aït Saleh, qui rapporte en daridja, quelques paroles que les enfants prononçaient dans la plaine de Metsicht (Mitidja) lors de “Bou Ghendja” :

commentaires

Haut de page