Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Grave incendie du 03.08.15 chez les Aït Moussa, Atlas blidéen

par Atlas Blida 4 Août 2015, 13:01 Environnement

Grave incendie du 03.08.15 chez les Aït Moussa, Atlas blidéen. Photos prises à partir de Larbaa, w. de Blida, Algérie.
Grave incendie du 03.08.15 chez les Aït Moussa, Atlas blidéen. Photos prises à partir de Larbaa, w. de Blida, Algérie.Grave incendie du 03.08.15 chez les Aït Moussa, Atlas blidéen. Photos prises à partir de Larbaa, w. de Blida, Algérie.Grave incendie du 03.08.15 chez les Aït Moussa, Atlas blidéen. Photos prises à partir de Larbaa, w. de Blida, Algérie.
Grave incendie du 03.08.15 chez les Aït Moussa, Atlas blidéen. Photos prises à partir de Larbaa, w. de Blida, Algérie.Grave incendie du 03.08.15 chez les Aït Moussa, Atlas blidéen. Photos prises à partir de Larbaa, w. de Blida, Algérie.Grave incendie du 03.08.15 chez les Aït Moussa, Atlas blidéen. Photos prises à partir de Larbaa, w. de Blida, Algérie.

Grave incendie du 03.08.15 chez les Aït Moussa, Atlas blidéen. Photos prises à partir de Larbaa, w. de Blida, Algérie.

Heureux sont nos ancêtres qui n’ont pas vu ce qu’est advenu l’Atlas blidéen.

 

Pendant que les pyromanes saccagent l’Atlas blidéen en toute impunité, dans d’autres pays, on se bat pour faire renaître des forêts, on mobilise des dizaines de milliers de personnes pour des plantations à grande échelle. Mon Dieu, mais que nous arrive-t-il chez nous ? Qu’allons-nous léguer aux générations futures ? Qui arrêtera ce désastre écologique dans notre chère Algérie, dans notre Atlas blidéen ? Ils nont aucun scrupule en ces temps de forte chaleur : nous avons à faire à de véritables je-men-foutistes.

 

Ces dernières années, après avoir boulversé la faune atlassienne, après qu’ils aient ravagé des hectares et des hectares d’arbres fruitiers en tout genre dans toutes nos localités au moyen de pneus de voitures enflammés et en éparpillant de-ci de-là de la matière inflammable, après avoir détruit d’immenses forêts, réduit à néant des éco-sytèmes rares, ... voilà qu’ils brûlent ce qui reste du pauvre tapis végétal : la végétation atlassienne n’a plus le temps de se regénérer normalement. Jusqu’à quand frères et sœurs Atlassiens ? S’ils avaient le moyen de faire fondre nos montagnes ils l’auraient fait sans aucun doute, ils veulent en découdre avec l’Atlas blidéen, ils veulent le dénudé complètement.

 

En tous cas, nous n’accepterons jamais de devenir indifférents face à ces incendies annuels et de croire aux légendes de : “c’est le climat”, “l’aïd approche”, “c’est l’œuvre de charbonniers d’un jour, de paysans”, ... Arrêtez ces excuses bidons ! Nous savons parfaitement que ces incendies  qui s’allument en différents points en même temps sont programmés et que laisser les flammes happer tout sur leur passage en empêchant le travail des forestiers est intentionnel. Pourquoi brûler des localités déjà brûlées plusieurs fois ? Feriez-vous la même chose sur vos propres terres ancestrales où sont enterrés vos ancêtres ? Pourquoi empêcher un développement durable dans l’Atlas blidéen ? Pourquoi décourager les paysans ? Expliquez-nous bon sang !

 

Une région comme l’Atlas blidéen qui touche quatre wilayas, n’a pas de canadair : est-ce normal alors que dans la région il existe plusieurs barrages (même remarque pour les autres régions du pays) ? On construit sur les sommets des miradors destinés à surveiller toute fumée suspecte seulement pour le décord. Le forestier atlassien est ridiculisé, écrasé, on l’empêche de travailler, de lui donner de véritables moyens, ... : voilà la triste réalité. Même les colons n’ont pas agis ainsi à l’égard de la faune et la flore atlassienne, au contraire, les forestiers français infligeaient des amendes à toute personne s’accageant les parties boisées : demandez aux anciens.

 

Pour votre information : il y a quelques jours, “L’équateur a battu un record mondial en plantant près de 650 000 arbres en une seule journée. Près de 50 000 personnes se sont mobilisées pour parvenir à un tel exploit. Un record officiellement homologué par le Guiness Book.”

 

Source : http://information.tv5monde.com/info/equateur-reforestation-45990

 

Ci-dessous, une photo datant du 16.02.2015, exemple d’un mirador récemment bâti à “Takoudyets N’Aït Arif” (± 1100 m. d’altitude), Atlas blidéen, w. de Blida. Il est destiné à surveiller tout départ de fumée suspecte (rire ou pleurer nous ne savons plus). Cela va-t-il servir à quelque chose ? Non, à notre humble avis vu les graves incendies d’hier qui ont été allumés intentionnellement à quelques mètre de ce mirador.

هذي صورة لتاريخ 16.02.2015 لنقطة مراقبة جديدة بنوها في أعالي آيث (بني) عريف كما ڨالولي باش نعسوا النار كي تشعل في المنطقة. بعد ما شفت النيران نتاع البارح لمسافة غير بعيدة من هذا المكان ما عرفتش واش نخمم ذورك ؟

Grave incendie du 03.08.15 chez les Aït Moussa, Atlas blidéen

commentaires

Haut de page