Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tachelhit autour de l’abeille …

par Atlas Blida 10 Juillet 2016, 18:13 ⵜⴰⵎⴰⵣⵉⵖⵜ ⴰⴱⵍⵉⴷⵉ | Tamazight de l’Atlas blidéen... Traditions de l’Atlas blidéen...

Tachelhit autour de l’abeille …Tachelhit autour de l’abeille …

L’apiculture atlassienne était autrefois pratiquée à l’échelle familiale. Les apiculteurs « win ggan thamemts » étaient peu nombreux et les ruchers « thidhwirine n tzizwa » modestes même si certains villages étaient réputés être de gros producteurs de miel « thamemth, thammemth, thamemts ». Les Atlassiens disent eux-mêmes, que le miel était rare autrefois « zik, thamemts thougha-th qlil ». Malgré tout, ils faisaient la différence entre « thamemts tsaweh’dit » (miel de qualité), « thamemts tsoukhkhichts » (qualité moyenne voir mauvaise), « thamemts n lekhla » (miel sauvage très recherché).
Nous vous proposons un peu de lexique apicole atlassien sur le sujet :
a. La ruche :
La région atlassienne connaît cinq sortes de ruches d’abeille
« aghras », « thaghrast » :

-la ruche en écorce de liège « aferki, aferkay » nommée : « thaghrast ouferki, thaghrast ouferkay »,

-la ruche en tige de férule « ouffal » nommée : « thaghrast ouwouffal »,

-la ruche en diss « idhels » et recouverte d’argile « thalaghth » nommée : « thaghrast iyidhels », « thaghrast n tsalaghth »,

-la ruche en forme de jarre en terre « agerroudj »,

-la ruche « moderne » en bois « aqechchoud’ » nommée : « thaghrast s ouqechchoud’ », « thaghrast n lwaqth-ay ».

 

b. L’abeille :

L’abeille noire atlassienne (« La Tellienne ») à l’état larvaire est nommée « thawekka »/« baɛouch », l’abeille mâle ou faux-bourdon « averdhemmou »/« aserdhoune n tzizwa » (littéralement : Le mulet des abeilles) à ne pas confondre avec le bourdon « ardis »/« abourdous », l’abeille ouvrière « thizizweth, thizizwits, hizizwit » et la reine des abeilles « agellid n tzizwa »/« rrays n tzizwa ». Le tout constitue l’essaim « agwlaf ». Les montagnards atlassiens ont l’habitude de récolter les essaims « igoulaf » quand ils en ont l’occasion afin d’accroître leur cheptel.

 

c. Les produits de la ruche :

L’enfumoir « aravouz », autrefois en terre cuite, est utilisé par l’apiculteur pour tranquilliser les abeilles en ouvrant la ruche « thaghrast » dans le but d’effectuer une visite de contrôle ou pour récolter ses trésors.
Le rayon de miel « thachahdets » est justement l’un des joyaux de la ruche : c’est à partir de celui-ci que se fait l’extraction du miel « thouksa n tsamemts », ce miel dont la couleur varie selon la période de récolte. La ruche compte d’autres merveilles comme la propolis « s’at’rouf, s’at’four » [1], la gelée royale (recherche en cours) [2], le pollen « t’arh’, t’alh’ » [3], le pain d’abeille « aghroum n tzizwa » [4], la cire « chma3 » [5].


---
1. résine végétale recueillie par les abeilles dans la nature qu’elles utilisent comme mortier et pour assainir leur ruche, comestible pour l’homme,
2. substance blanchâtre, gélatineuse et sucrée secrétée par les abeilles ouvrières, c’est la nourriture des larves et de la reine, comestible pour l’homme,
3. récolté surtout au printemps, les abeilles le transforment en pelotes, il entre dans la composition du pain d’abeille, de la gelée royale et du miel, comestible pour l’homme,
4. mélange à base de pollen, de miel, … composé par les abeilles pour leur servir de nourriture, comestible pour l’homme,
5. sécrétée par les abeilles, elles l’utilisent pour construire les rayons à miel, l’homme l’utilise pour ses vertus diverses.
---
Source photos : wikipédia, sites spécialisés, …
Lien article : 
http://atlas.blida.over-blog.com/Tachelhit-autour-de-l-abeille-%E2%80%A6​
---
#AtlasBlidéen #PetitAtlas #TachelhitAtlasBlidéen #Tamazight #PatrimoinePetitAtlas #Mitidja #Blida #Médéa #Boumerdès #Bouira #AïnDefla

commentaires

Haut de page