Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des tribus de l’Atlas blidéen dont les Aït Messaoud veulent revivifier leur territoire …

par Atlas de Blida ; le Pays de la verdure 15 Août 2012, 18:20 Confédérations de l’Atlas blidéen-de la Mitidja...

Nous saluons l’initiative des tribus amazighes de l’Atlas blidéen/médéen comme les Aït Messaoud souhaitant revivifier leur terre ancestrale après l’avoir délaissée par contrainte (colonisation/décennie noire). Nous espérons que les autorités comprendront le lien fort qui lie ces tribus amazighes avec l’Atlas blidéen/médéen et donc, qu’ils prendront en compte leurs demandes et qu’ils les accompagneront dans cette noble entreprise de revivification des terres et des villages amazighes.

Rappel : Les Aït Messaoud sont avec les Aït Saleh et les Aït Missera parmi les 3 plus grandes tribus amazighes de l’Atlas blidéen/médéen.

 

Voici, en extrait, ce que nous lisons dans l’article paru aujourd’hui, le 15.08.2012, écrit par le journaliste d’El Watan, Mohamed Abdelli :

 

« […] Des citoyens originaires des localités des monts de l’Atlas blidéen, situées entre les communes d’El Hamdania, Ouzera et El Omaria (nord de la wilaya de Médéa), ont adressé récemment une demande au wali de Médéa pour les aider à retourner sur leur terre avec laquelle ils sont coupés depuis presque deux décennies en raison de la situation sécuritaire.

Ces tribus relevant de Beni Messaoud ne demandent que  l’aide qui soit à la mesure de la valeur ajoutée qu’ils espèrent apporter à l’économie rurale de toute la région du nord de la wilaya de Médéa si, espèrent-ils, les autorités locales apportent l’effort nécessaire de réintégration de ces habitants. « Allez voir dans les années 1980, et vous verrez ce que vous diront les nostalgiques de cette époque. Ce sont les montagnards qui approvisionnaient la ville de Médéa des produits maraîchers d’excellente qualité. Les villageois apportaient aussi des quantités impressionnantes de miel, d’huile d’olive, des olives, des thazarth (figue séchée) mais aussi de la viande de moutons qu’on écoulait sur les marchés locaux à des prix très compétitifs » […].

Ces habitants appartiennent à la grande tribu notamment des Beni Messaoud […]. Plus au sud, d’autres douars dépendant de la commune d’Ouzera […] demandent surtout des subventions qui leur permettent de lancer des projets de cultures extensives nécessitant des  creusement des puits, la dotation en semailles ou encore, veulent-ils, se lancer dans des projets d’apiculture, d’élevage bovin, ovin ou caprin. […] Ces trois zones qui disposent pourtant d’immenses terres agricoles fertiles sur le piémont sud de l’Atlas, sont restées durant plus de deux décennies, cloisonnées et désertées […].

« Nous demandons l’application des mesures d’aide en faveur d’un retour massif à nos lopins de terre. Nous demandons le désenclavement de nos villages par la réhabilitation et la  réouverture des routes et le rétablissement de la sécurité ainsi que les structures d’accompagnement. Nous sommes pour le retour des postes avancés et des points d’observation qui doivent être placés à chaque 1000 mètres au maximum et ceci afin de sécuriser les zones les plus reculées au fond de la montagne », réclament l’ensemble des villageois rencontrés. […].

Il n’est pas à démontrer que la réhabilitation des zones montagneuses permettra le retour au bercail de ces tribus amazighes très enracinées dans leurs terres […].

 

 

Pour plus d’information, lire l’article entièrement :

 

Le lien sous format P.D.F. : http://sdrv.ms/NBEPgI

Lien direct : http://www.elwatan.com/regions/centre/actu-centre/des-tribus-demandent-de-l-aide-15-08-2012-182072_220.php?reagir=true

commentaires

Haut de page