Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petite description des habitations des Amazighs de l’Atlas blidéen ...

par Atlas de Blida ; le Pays de la verdure 3 Octobre 2011, 15:41 Confédérations de l’Atlas blidéen-de la Mitidja...

as-salāmu ʿalaykum wa raḥmatu-llāhi wa barakātuh

 

Publié le 15 mai 1921 durant la colonisation de l’Algérie :

 

« […] Cette montagne (1) est loin d’être déserte, et si la caravane n’a pas trouvé d’habitations sur sa route, elle a croisé de nombreux indigènes (2) se rendant ce jour-là au marché de Blida (3). C’est dans les vallées, au-dessus des thalwegs (4), et sur les replats (5) de leurs versants, que s’installent les hameaux et les quelques cultures qui les entourent ; on peut en apercevoir quelques-uns dans la vallée de l’oued Beni Aza (6), groupant leurs maisonnettes basses, allongées, le plus souvent couvertes de tuiles, en très petites agglomérations étagées. Ce mode d’habitat est celui de populations berbères, qui parlent encore, concurremment avec l’arabe, leur langue d’origine ; l’Atlas de Blida forme un petit îlot linguistique ; un dialecte kabyle (7) s’y est conservé, au milieu de territoires où l’arabe est aujourd’hui seul parlé. Les villages se tiennent au-dessous de 800 à 900 m. d’altitude, et n’atteignent pas la limite supérieur de la zone déboisée ; les parties plus hautes de la montagne sont seulement visitées par les bergers ; […]. »

 

> Source : M. Larnaude, « Excursion interuniversitaire en Algérie », p. 182. Doc. en ligne ici.

 

(1) : C’est-à-dire les montagnes du côté de Blida (une partie de l’Atlas blidéen).

(2) : C’est de cette façon que les colons nommaient les véritables habitants des terres qu’ils colonisaient. Ici, il faut comprendre « indigènes » par : « les Amazighs, montagnards de l’Atlas blidéen ».

(3) : Les Amazighs de l’Atlas blidéen étaient connus pour la vente de leur fruits et légumes frais.

(4) : Mot allemand, de « Tal », « vallée », et « Weg », chemin : Ligne joignant les points les plus bas d’une vallée. Source ici.

(5) : Sur un versant, pente plus faible entre deux pentes plus fortes. Source ici.

(6) : Oued Béni Azza aujourd’hui : ici.

(7) : C’est-à-dire ; le tamazight de l’Atlas blidéen parlé par, par exemple, par les Iyt Ṣalaḥ (partie occidental de l’Atlas blidéen) ou comme les Iyt Misra (partie centrale de l’Atlas blidéen)...

 

Partie originale du document retranscrit (cliquez dessus pour agrandir) :

 M. Larnaude, « Excursion interuniversitaire en Algérie »

 

Quelques photos avec de véritables maisons de l’Atlas blidéen ; toutes ces maisons sont de l'Atlas blidéen centrale sauf la dernière qui fait partie de l'Atlas blidéen oriental (cliquez dessus pour agrandir) :

Maisons anciennes ou montagne de blida

Cherifia (Souma)Tafrant et Taourga (Hauteurs de Amroussa - Atlas blidéen), Wilaya de Blida

Tafrant et Taourga (Hauteurs de Amroussa - Atlas blidéen), Wilaya de BlidaTafrant et Taourga (Hauteurs de Amroussa - Atlas blidéen), Wilaya de Blida

dechra de (klafta) meftah

commentaires

Amar Mahsene 22/11/2013 21:45

dans le cadre d'un tournage, je vous prie de m'indiquer le lieux exactes des maisons de la seconde photo. Avec mes remerciements

Atlas Blida 22/11/2013 22:55

De rien. Elle se trouve sur les hauteurs de Meftah (Atlas mitidjien oriental, w. de Blida). Il existe des centaines et centaines de villages et hameaux traditionnels dans l'Atlas mitidjien en entier.

Haut de page