Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’amazighité de la région atlassienne …

par Atlas Blida 13 Octobre 2016, 19:54 Histoire de l’Atlas blidéen-Mitidja ⵜⴰⵎⴰⵣⵉⵖⵜ ⴰⴱⵍⵉⴷⵉ | Tamazight de l’Atlas blidéen... Confédérations de l’Atlas blidéen-de la Mitidja...

La dalle de Serkadji, sa retranscription/traduction en partie et situation de Serkadji. La dalle de Serkadji, sa retranscription/traduction en partie et situation de Serkadji. La dalle de Serkadji, sa retranscription/traduction en partie et situation de Serkadji.

La dalle de Serkadji, sa retranscription/traduction en partie et situation de Serkadji.

Voilà un élément, non pas des moindres, qui prouve à merveille que la région atlassienne est, depuis la “nuit des temps” la terre des Amazighs.
Au mois de décembre 1847 dans la plaine de Thametstsichth (Mitidja) à Haouch Serkadji (rattaché autrefois à l’outhane des Béni Khélil par les Turcs) au Nord de Tabaïnet (w. de Blida), on découvrit des ruines antiques en plus d’une dalle exceptionnelle sur laquelle était gravée des inscriptions libyques (ancêtre du tifinagh).

 

DOUBLET Georges, “Musées de l’Algérie”, 1890, Paris, p. 18 à 19 écrit :
“Le Musée possède sept inscriptions libyques, entre autres celle de Haouch-Serkadji, trouvé dans la Mitidja en décembre 1847, par un fermier et donnée seulement en novembre 1853 par son successeur ; celle de l’Oued el Djemaa, trouvée en 1853 par le capitaine Wolff et donée au bureau arabe d’Alger, qui la fit remettre au Musée en novembre.”.

BERBRUGGER Louis Adrien, “Les inscriptions libyques”, “Revue africaine”, t. XII, 1868, Alger, p. 165 à 169 écrit :
“Au mois de décembre 1847, M. Sabatauli, propriétaire de cette ferme, y trouvait une pierre couverte de caractères dont il n’avait jamais vu les semblables ; […]. C’était une épigraphie libyque, la première qu’on eût encore rencontrée ici ; […].
Cette découverte nous amena à deux reprises différentes au Haouche Serkadji (Ferme du Vinaigrier) […] pour explorer avec fruit les vestiges antiques qu’on remarquait alors sur le terrain. […]
Les ruines de l’ancien établissement, aujourd’hui converti en poussière de grand chemin, se trouvaient à un peu plus d’un kilomètre au sud-est des bâtiments actuels d’exploitation, au bord d’un canal de dérivation, sur un pli de terrain dessinant un ovale fort allongé dont le grand diamètre avait 55 m. et le plus petit 7 m. seulement. Un mamelon, de forme analogue le prolongeait un peu plus à l’ouest, et paraissait aussi avoir pour noyau un amas de matériaux antiques écroulés … bilité qui s’est changée en certitude, quand les travaux … route du pied de l’Atlas ont eu porté la pioche sur cette petite colline artificielle.
Nos travaux de déblaiement sur le premier mamelon avaient mis à jour un édifice orienté d’ouest en st sur une longueur de 14 m., et traçant sur le sol un carré de 11 m. sur 8. Terminé postérieurement par une abside de 4 m. sur 3 m., toutes dimensions prises hors d’œuvres.
La spécialité de cet article ne nous permet pas d’en dire d’avantage sur ces ruines, qui étaient évidemment romaines, et qu’il était assez naturel de rencontrer sur ce point de grande importance agricole, arrosé par un fleuve, à proximité d’énergique eaux thermales (Hammam Melouan) et sur la ligne de viabilité qui conduit au beau plateau des Beni Seliman, puis à Médéa ou Aumale, en remontant la gorge de l’Harrache par le marché de Sebt-el-Bellout, près de Hadjret Salem. […]
Quant à l’inscription libyque du Haouche Serkadji, elle couvre une pierre équarrie tout autour, mais demeurée brute sur ses faces, qui mesure 0,60 c. sur 0,57 c. avec une épaisseur de 0,16 c., une brisure l’a diminuée de 0,25 c. à l’angle supérieur gauche. […]”.

---
Lien article : http://atlas.blida.over-blog.com/l-amazighite-de-la-region-atlassienne
---
#FauneFlorePetitAtlas #AtlasBlidéen #PetitAtlas #TachelhitAtlasBlidéen #Tamazight #PatrimoinePetitAtlas #Mitidja #Blida #Médéa #Boumerdès #Bouira #AïnDefla

 

commentaires

Haut de page