Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La stèle de Kerfala chez les Idjaadiwen …

par Atlas Blida 28 Octobre 2016, 13:00 Histoire de l’Atlas blidéen-Mitidja Confédérations de l’Atlas blidéen-de la Mitidja... Tifinagh

Cette « stèle sépulcrale libyque inscrite et figurée » [1] recouvrait le tombeau d’un chef local du Petit Atlas oriental. Elle fut découverte en 1954 durant la colonisation française, sur le territoire de la tribu Senhadja, de la confédération des Iǧeɛḏiwen (Aït Djaad) au village agricole, entre Kerfala et Ouled Lalem (localité rattachée aujourd’hui à la cne de Kadiria, S.-E. de Lakhdaria (ex-Palestro)). Cette stèle se trouve actuellement au musée national des antiquités d’Alger. Elle daterait de « la fin du Ier siècle av. J.-C. au début du IIe siècle ap. J.-C. » [2]

Voici le témoignage de locaux ayant assisté à la découverte :

M. Said Nouar, demeurant à la Dechra Said Bokorou :

« Lors de la construction de la piste de Kerfala, on a trouvé cette pierre. Elle a été emportée on ne sait où sur l’ordre de l’administrateur. Sous la pierre se trouvait un squelette qui tomba en poussière. Il avait un anneau de bronze à un bras. » [3]

M. Ali Remmal, demeurant à Ouled Lalam :

« La pierre fut déterrée en 1954 par le bulldozer qui ouvrait la piste. Sous la pierre se trouvait un squelette couché, possédant un bracelet de bronze au poignet. La pierre et le bracelet ont été emportés par le chauffeur de l’administrateur. Le squelette tomba en poussière. Il n’y avait aucun autre objet ou poterie autour. » [4]

FACE A de la stèle : elles est constituée de 46 caractères libyques « orientaux ». « […] Alphabet classique, dit « oriental » […] [5] Nom du personnage : SaLMeDeN fils de SaKeDBaTeN. [6] […]  Notre personnage était donc = GLD, MSK, MSK, SBN traduction : agellid de la tribu des MeSeKeSBeN (enses). ». […] Pour la suite du texte Chaker […] propose « le tombeau qu’ils ont édifié, qu’il ne se dégrade pas ou qu’il ne vieillisse pas » […]. » [7]

FACE B de la stèle : elle est constituée de 23 caractères libyques « occidentaux ».

« Les inscriptions de cette face, […] sont rédigées en alphabet occidental […]. Elles sont nécessairement postérieures à celles de la face principale. Elles semblent ne comporter que des noms propres. […]. » [8]

Pour plus de détails sur l’épigraphie, les caractéristiques du personnage, sa monture, consultez le lien suivant : http://encyclopedieberbere.revues.org/1335

---

SALAMA P., « Kerfala », Encyclopédie berbère, 27 | Kairouan – Kifan Bel-Ghomari, Aix-en-Provence, Edisud, 2005, p. 4148-4157 :

1. N°1

2. N°41

3. N°9

4. N°11

5. N° 28

6. N°30

7. N°37

8. N°39

---

Lien article : http://atlas.blida.over-blog.com/la-stele-de-kerfala-chez-les-idjaadiwen

---
#AtlasBlidéen #PetitAtlas #TachelhitAtlasBlidéen #Tamazight #PatrimoinePetitAtlas #Mitidja #Blida #Médéa #Boumerdès #Bouira #AïnDefla #Tipaza

 

Fig. 3. La stèle de Kerfala (J.-P. Laporte 1992). | Photos M. Arib - S. Chaker. | SALAMA P., Cliché de la stèle de Kerfala, Algérie, 1957
Fig. 3. La stèle de Kerfala (J.-P. Laporte 1992). | Photos M. Arib - S. Chaker. | SALAMA P., Cliché de la stèle de Kerfala, Algérie, 1957
Fig. 3. La stèle de Kerfala (J.-P. Laporte 1992). | Photos M. Arib - S. Chaker. | SALAMA P., Cliché de la stèle de Kerfala, Algérie, 1957

Fig. 3. La stèle de Kerfala (J.-P. Laporte 1992). | Photos M. Arib - S. Chaker. | SALAMA P., Cliché de la stèle de Kerfala, Algérie, 1957

Fig. 2. Le texte de la face A (visible) de la stèle de Kerfala (P. Salama).

Fig. 2. Le texte de la face A (visible) de la stèle de Kerfala (P. Salama).

Fig. 10. Le texte de la face B (cachée) de la stèle de Kerfala (P. Salama).

Fig. 10. Le texte de la face B (cachée) de la stèle de Kerfala (P. Salama).

Correspondances des numéros liés aux caractères libyques de la face A.

Correspondances des numéros liés aux caractères libyques de la face A.

commentaires

Saber 19/03/2016 12:10

ⵝⴰⵏⴻⵎⵉⵔⵝ ⴰ ⵙⴰⵎⵉⵔ ⵖⴻⴼ l'article ⴰⵢⵉ

Atlas Blida 19/03/2016 21:20

ⵓⵍⴰⵛ ⵖⵔ-ⴻⵙ ⴰ ⴳⵎⴰ :)

Haut de page