Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une idée sur l’étymologie de aẓumi/uẓum (jeûne) …

par Atlas Blida 17 Juin 2017, 11:51

Une idée sur l’étymologie de aẓumi/uẓum (jeûne) …

Une contribution intéressante de notre frère et ami Hammou Dabouz :
Juste une idée sur l’étymologie de aẓumi « jeûne, abstinence » [1] qui frôle mon esprit.
Qu’en dites-vous ?
Si l’on cherche l’étymologie du verbe (isolé) « susem » (se taire), on serait conduit à penser dans le premier temps à une forme (primaire) telle que « sem » pour laquelle aucune trace ne puisse être décelée en l’ensemble amazighe. Il parait que ce verbe, qui doit remonter à la nuit des temps, a tellement voyagé et évolué dans le temps que tenter de l’expliquer par « sem » demeure obscure. Tentons de poser des hypothèses dont celle qui rattache le verbe « susem » au verbe primaire supposé « sem » est à écarter.
En explorant les matériaux lexicaux en notre langue, j’ai trouvé que le verbe qui explique mieux « susem » n’est que le verbe primaire « ẓem » (fermer, boucler et, par extension, presser, sucer, …), un verbe attesté partout en Afrique du Nord, y compris chez les arabo-amazighes. En arabo-amazighe, l’expression : « ẓem fumm-ek » (ferme ta bouche) est couramment réalisée. Par ailleurs, dans une variante amazighe telle celle des At Mẓab et bien dans d’autres variantes bien éloignées les unes des autres, on a le verbe « rẓem » (ouvrir, délier, défaire, démêler, … » que je puis l’analyser comme suit :
« rẓem » = [R] (racine renfermant les notions de : négation, de privation, dépourvu de) + « rẓem m » (fermer).
En outre, la racine [R] donne « war » et « tar » qui sont d’un grand poids dans notre langue. Là si l’on demande à quelqu’un de former à partir de « rẓem » et de la racine [R], l’inverse du sens « boucler, fermer, … », ça devient quoi, la réponse ? je pense logiquement qu’on va tomber sur « rẓem » qui est bien la négation du sens de « ẓem ».
C’est pour cela j’avais dit par le passé que même le nom verbal « aẓumi » que je rattache à la racine [ẒM] ne provient pas, comme le veulent confirmer certains linguistes amazighisants, de l’arabe, sachant d’ailleurs que nous sommes devant une pratique qui, telle que t(a)ẓallit, remonte à une période antéislamique.
Par ailleurs, on devrait être très prudent quant à l’origine d’autres mots tels que t(a)ẓallit « prière », idammen « sang », azul « salut », iles « langue », … que certains avancent qu’ils viennent de l’arabe.
---
1. “uẓum” (ouzom) ; le jeûne dans le tamazight de l’Atlas
---
Lien article : http://atlas.blida.over-blog.com/une-idee-sur-l-etymologie-de-a-umi/u-um-jeune

---
#AtlasBlidéen #PetitAtlas #TachelhitAtlasBlidéen #Tamazight #PatrimoinePetitAtlas #Mitidja #Blida #Médéa #Boumerdès #Bouira #AïnDefla #Tipaza #Alger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page